Institut Géographique du Mali : Vers une réfection de la cartographie vieille de plus de 50 ans

 M. Ando Inko Guindo Directeur Général de l’Institut Géographique du Mali (IGM) a annoncé Vendredi dernier lors de la 18ème session de son Conseil d’Administration tenue dans les locaux de l’IGM sous la présidence de M. Mary Traoré Conseiller Technique du Ministère  de l’Equipement et des Transports entouré de plusieurs administrateurs.

Cette session essentiellement budgétaire visait à faire le point des activités entreprises par l’Institut Géographique du Mali durant l’exercice  2013  ainsi que le programme d’activité 2014.

Dans ses propos, le DG dira que l’Institut Géographique du Mali  comme d’autres structures,  a souffert de la crise politico-sécuritaire  qu’a connu notre.  Au cours de l’année écoulée, l’IGM selon son premier responsable  a effectué des activités relançant les projets de réfection de la cartographie de base vieille de plus de 50 ans. Une nécessité de la refaire s’est posée et une requête fut introduite  auprès de l’Union Européenne qui a donné une réponse favorable. Tous les efforts sont désormais axés sur l’exécution correcte de ce projet.

Cette carte couvrira la totalité du territoire ; elle est la carte d’identité de la terre. Et quand elle est vieille, il faut la refaire. Pour la première fois,  le Mali bénéficiera d’une carte actualisée, à jour qui servira de base aux décideurs pour un aménagement correcte du territoire. Ce projet qui a débuté en 2012 s’étendra jusqu’en 2016. Ce sont environ 126 feuilles qui couvriront l’ensemble du territoire. A cela s’ajoute l’équipement de l’institut en outils informatique pour une meilleure politique de l’information géographique.

S’agissant du  Budget 2014, il est estimé à environs 1.300.000.000FCFA contre 1.000.000.000 en 2013.

Le Conseiller Technique du Ministère de l’Equipement et des Transports a, quant à lui, rappelé  que  l’Institut Géographique du Mali est un  établissement Public à caractère Administratif, un service important dans le cadre du développement, du contrôle de la cartographie et de la topographie. Aussi de rassurer la Direction du soutien total  du Ministère de l’Equipement et des Transports à accompagner la Politique Nationale de l’Information Géographique pour l’intérêt général de notre pays